Pawell logo, CBD pour chien et chat
Épilepsie et CBD chez le chat

Épilepsie et CBD chez le chat

Timothe Benabou, le .

Besoin d’un expert en CBD ?

Pour toutes questions ou demande d’information vous pouvez nous contacter à : contact@pawell.co ou 01 40 59 40 04

Tout comme nous, les chats aussi peuvent souffrir de crises d’épilepsie. Liée à un dysfonctionnement de l'activité électrique dans le cerveau, cette maladie se caractérise par des crises convulsives répétitives qui durent généralement moins de 5 minutes. L’épilepsie est une affection fréquente chez le chat, même si elle prend des formes différentes de celle observée chez les humains.  

Les causes d’épilepsie chez le chat

L’épilepsie se produit lors de la modification courte et brutale de  l’activité électrique des neurones. Elle en est la manifestation nerveuse. Les crises convulsives généralisées touchant l’ensemble des neurones se distinguent des crises convulsives partielles n’affectant qu’une partie des neurones du cerveau félin.

Les crises d’épilepsie ont diverses causes : origine idiopathique ou métabolique (hypoglycémie par exemple), toxiques convulsivants (insecticides, métaux lourds, rodenticides…), traumatisme, encéphalite, tumeur intracrânienne …

Pour ce qui concerne l’épilepsie idiopathique féline, aucune race de chats ne semble y être prédisposée. S’agissant d’une forme d’épilepsie héréditaire, celle-ci se caractérise par des crises chroniques ainsi qu’une absence de symptômes entre leur manifestation.

Les signes cliniques de l’épilepsie 

En fonction du type de crise, les signes cliniques observés seront variés. Si votre chat montre des signes d’épilepsie, n’hésitez pas à filmer ses crises dans l’optique de les présenter à votre vétérinaire.

Pour une crise convulsive généralisée, on constate généralement une perte de conscience, avec une activité motrice violente bilatérale symétrique ou encore des troubles neuro-végétatifs (salivation, miction, défécation…). Prêter notamment attention aux mouvements tonico-cloniques qui peuvent aussi être caractéristique de ce type de crise : contraction des muscles de la mâchoire, mouvements de grande amplitude, pédalage…. Après une crise, votre chat peut sembler désorienté, très fatigué, présenter des difficultés à se mouvoir et à reconnaître les personnes qui l’entourent.

Les crises convulsives partielles sont plus difficiles à diagnostiquer. En effet, les signes cliniques qui les caractérisent sont beaucoup plus frustre. Ces crises engendrent parfois une altération de la conscience, et elles prennent différentes formes : mouvements involontaires, mouvements stéréotypés, comportement bizarre, … 

La plupart du temps, les crises convulsives possèdent une évolution spontanée vers une fréquence et une durée graduelles, à l’exception de l’épilepsie idiopathique féline. Effectivement, dans ce cas, la fréquence des crises peut être stabilisée. 

Le traitement de l’épilepsie chez le chat

Si plusieurs crises se manifestent au cours d’une journée ou que la crise convulsive dure plus de 5 minutes, on considère qu’il s’agit d’une urgence médicale. Consultez votre vétérinaire au plus vite afin de pouvoir traiter l’épilepsie de votre chat.

Votre animal présente des crises convulsives plus espacées (soit moins d’une crise par jour) ? Prenez rendez-vous chez votre vétérinaire pour lui exposer les faits. Sachez cependant que l’épilepsie étant une maladie chronique, ce qui veut dire que le chat n’en guérira probablement jamais. Votre vétérinaire pourra vous proposer un traitement antiépileptique qui permettra de réduire la fréquence des crises. Celui-ci pourra potentiellement différer suivant l’origine des crises. 

Un chat épileptique a besoin d’améliorer son confort de vie. C’est pourquoi un suivi régulier de votre animal est préconisé. N’hésitez pas à inscrire la durée et la date de chaque crise dans son carnet de santé. Cela aidera votre vétérinaire à ajuster au mieux son traitement. 

Le CBD, quel avenir dans le traitement de la dysplasie chez le chat ?

Non hallucinogène, le cannabidiol (CBD) est issu du chanvre (Cannabis sativa). Il en est même l’une des principales substances actives. Son rôle est d’influer sur le système endocannabinoïde en agissant notamment sur l’activité des neurones.

L’administration de CBD chez les chiens épileptiques a permis de démontrer, grâce à des études scientifiques, que la fréquence des crises d’épilepsie idiopathiques tendaient à diminuer. Concernant le chat, l’action bénéfique sur le nombre de crises reste encore à prouver. Administré en complément d’un traitement antiépileptique classique, le CBD permettrait cependant au chat atteint d’épilepsie de gagner en confort de vie. 

Sachant qu’aucun médicament au CBD n’a aujourd’hui été reconnu en France, il est nécessaire de rester prudent. En attendant, vous pouvez vous procurer des compléments alimentaires contenant de l’huile de chanvre, qui eux, sont autorisés sur le marché. Dans le but d’améliorer la qualité de vie du chat, certains vétérinaires peuvent vous en prescrire en parallèle d’un traitement contre l’épilepsie. N’hésitez pas à en discuter directement avec lui.


Découvrez nos produits CBD pour chat pour traiter l'épilepsie chez le chat.

Retour au blog