Pawell logo, CBD pour chien et chat
Arthrite et CBD chez le chat

Arthrite et CBD chez le chat

Timothe Benabou, le .

Besoin d’un expert en CBD ?

Pour toutes questions ou demande d’information vous pouvez nous contacter à : contact@pawell.co ou 01 40 59 40 04

L’arthrite est une affection inflammatoire qui touche les articulations du chat. Elle peut entraîner des douleurs chez votre animal et même devenir invalidante si ce trouble n’est pas diagnostiqué et traité. Voici ce qu’il faut savoir concernant l’arthrite chez le chat.


L'arthrite chez le chat

Nos chats sont comme nous : ils peuvent souffrir de rhumatismes, un terme englobant toutes les pathologies ou conditions touchant l'appareil locomoteur. Parmi ces troubles, on retrouve notamment l’arthrite ou encore l’arthrose du chat.

L’arthrite est un trouble inflammatoire articulaire. Cette pathologie se différencie de l’arthrose qui concerne un dysfonctionnement « mécanique ». Cette inflammation peut être aiguë ou bien chronique. L’arthrite chez le chat est le résultat d’une usure prématurée du cartilage, rendant l’utilisation de ses membres et les déplacements douloureux.


Les causes de l’apparition de l'arthrite chez le chat

L’arthrite chez le chat possède de multiples causes potentielles. 

La première cause est le vieillissement de votre animal de compagnie. En effet, plus votre félin va avancer en âge, plus la dégénérescence articulaire sera concrète. En vieillissant, le liquide synovial situé autour des articulations tend à disparaître, ce qui crée alors des frottements désagréables sur le cartilage qui s’endommage avec le temps. 

L’autre cause d’arthrite du chat peut avoir un lien avec sa croissance. En effet, dans ce cas de figure, les os et les articulations ne se sont pas développés correctement lorsqu’il était chaton ou jeune chat, ce qui a entraîné une dégradation prématurée de ses cartilages.

Par ailleurs, il faut savoir que l’arthrite est également susceptible d’apparaître plus facilement dans certaines situations. Ainsi, un animal particulièrement sédentaire, qui prend du poids ou a subi un traumatisme corporel, pourra être davantage concerné par cette pathologie inflammatoire.


Les signes cliniques associés à l’arthrite

Tout changement d’attitude chez votre chat doit vous alerter, qu’il s’agisse d’arthrite ou pas. Votre matou était dynamique, joueur et il adorait sortir explorer les alentours ? Or il commence à passer de plus en plus de temps à la maison, à moins se déplacer ou sauter ? Ce sont les premiers signes qui doivent retenir votre attention. L’arthrite n’est pas une pathologie qui arrive du jour au lendemain. Elle est insidieuse et s’installe au fil des ans dans le corps du chat. Si rien n’est fait, les douleurs peuvent devenir invalidantes et altérer sérieusement sa qualité de vie.

Les signes cliniques de l’arthrite chez le chat sont les suivants :

  • Une léthargie devenue évidente ;
  • Des mouvements raides ;
  • Des sauts moins hauts ;
  • Une boiterie lors de la marche ;
  • Une crainte à sauter ou à courir ;
  • Une diminution des activités ;
  • Une moins bonne flexibilité ;
  • Des positions semblant douloureuses.

Si vous constatez un ou plusieurs de ces symptômes, nous vous invitons à consulter votre vétérinaire afin d’obtenir un diagnostic précis. Lui seul pourra déterminer si votre chat souffre d’arthrite ou non. Ensuite, il pourra vous proposer un traitement adapté pour ralentir la progression de la maladie et améliorer le confort de vie de votre animal.


Le traitement de l’arthrite

Réaliser des ajustements dans son espace de vie

Si votre chat a des difficultés à se mouvoir, vous pouvez envisager de modifier l’agencement des éléments dont il se sert quotidiennement, comme par exemple rapprocher la litière du lieu où il s’alimente. Si les gamelles sont en hauteur, vous pouvez les disposer à même le sol. Ces nouveaux aménagements lui permettront de limiter les déplacements et donc, les douleurs.

Opter pour un traitement médicamenteux

Votre vétérinaire vous proposera éventuellement une médication pour ralentir la propagation de l’arthrite et soulager les douleurs liées à la pathologie. En effet, soigner l’arthrite n’est pas encore possible malheureusement. Sachant que votre chat devra vivre toute sa vie avec ces inflammations articulaires, il peut être judicieux d’évoquer avec le vétérinaire l’administration de produits naturels à long terme. N’hésitez pas à discuter avec lui des alternatives thérapeutiques.

Agir sur son alimentation et y intégrer des compléments alimentaires

Si votre chat est en surpoids, il y a de fortes chances qu’il y ait des conséquences sur son arthrite déjà présente. Afin de lui faciliter la vie, vous pouvez envisager un régime, afin qu’il puisse perdre du poids. Les compléments alimentaires peuvent être très bénéfiques pour la santé articulaire de nos félins adorés. Apportant tous les nutriments nécessaires pour limiter les problèmes articulaires du chat, ces compléments constituent des soins alternatifs intéressants. Là aussi, nous vous encourageons à en discuter avec votre vétérinaire.


Le CBD et l’arthrite chez le chat

Le CBD ou encore le cannabidiol est une substance active du chanvre (cannabis sativa). Non psychotrope, contrairement au THC également présent dans le cannabis, cette substance possède de nombreuses vertus. En effet, avec ses propriétés anti-inflammatoires, il s’agit d’une autre solution naturelle à envisager. Acheter du CBD en ligne pourrait donc être utile en cas d’arthrite chez le chat.

Sans danger, sans accoutumance et sans effets secondaires notoires, le cannabidiol représenterait une aide précieuse dans le soulagement des douleurs que peuvent subir nos animaux de compagnie. Il permettrait aussi d’améliorer leur qualité de vie.

Par ailleurs, il est possible de donner du CBD à son chat en complément d’un traitement médicamenteux classique, celui-ci n’ayant aucune incidence sur les effets des médicaments prescrits. Afin de connaître le bon dosage pour votre matou, n’hésitez pas à consulter les fiches de nos produits pour chat à base de CBD et à demander l’avis de votre vétérinaire. 

Retour au blog